Volvo V60 Polestar
Le dernier break de la branche Polestar extrait 367 ch d'un 4 cylindres à double suralimentation pour viser la branche M Sport de BMW.
.es bruits sourds et les crépitements des échappements des jeux de voitures de course ont accompagné la présentation presse de la Volvo V60 Polestar. Nous sommes sur le circuit Paul Ricard pendant la manche française du WTCC dans laquelle courent deux exemplaires de la Volvo 560 Polestar qui débutent cette année dans le championnat. De ce que je parviens à comprendre dans ce brouhaha,

la version routière de la V60 Polestar devrait être sympathique. Elle possède des amortisseurs adaptatifs bhlins (vous ajustez sur 20 clics détente et compression directement sur l'amortisseur) et un 4 cylindres 2 êtres couplant compresseur et turbo qui produit 185 ch/litre et que les gars de Polestar relient directement à leur expérience en compétition. Mais dans le même temps, la V60 Polestar se présente aussi comme une auto du quotidien. Performante,

oui, mais utilisable 365 jours par an. Elle est équipée d'une boite automatique à 8 rapports et le contrôle de traction ne peut pas être débranché totalement tandis que le système 4 roues motrices Borg Warner (né Haldex) autorise à envoyer un maximum de 50 % du couple vers l'arrière. Toutes ces informations procurent un sentiment un peu mitigé, l'auto semble intelligemment et brillamment conçue, mais je me demande si c'est suffisant pour intéresser les amateurs de conduite dynamique et les amener à considérer cette nouvelle antenne sportive de Volvo. Ce n'est pas la première V60 Polestar car cette version n'est qu'un rafraîchissement du modèle existant connu pour être attractif et plutôt charismatique mais pas franchement défrisant une fois derrière le volant. La grosse nouveauté vient de l'abandon du V6 3 litres turbo pour un 2 litres Drive•E.

La puissance grimpe au passage de 350à 367 ch à 6000 tr/mn pendant que le couple croit légèrement pour atteindre 470 Nm entre 3100et 5100 tr/mn. Un autre bénéfice de cet échange de moteur tient dans la réduction du poids de 24 kg, qui plus est situé en porte•faux avant. Cela devrait profiter à l'agilité. Volvo annonce un 0 à 100 km/h en 4"8 en mode launch conta (4"7 pour la 560) et une vitesse maximale limitée à 250 km/h. En France, Volvo travaille sur le sujet et souhaite commercialiser d'ici à la fin de l'année les V60 et 560 Polestar mais, pour le moment, aucune date n'est avancée, ni aucun tarif. En complément à ce blo•moteur et à ces suspensions, rotules et silentblocs sont adaptés, les barres antiroulis comportent une dose de fibres de carbone, les disques de 371 mm sont pincés par des étriers Brembo 6 pistons, et la nouvelle direction assistée électrique adopte de nouveaux réglages. Trois niveaux d'assistance (Normal. Sport et Sport.) sont proposés, ils agissent également sur l'accélérateur.

l'échappement et le contrôle de stabilité. Quand vous basculez l'ESC sur Off la transmission intégrale se verrouille sur une répartition 50/50, soit la quantité de couple maximum que le train arrière peut recevoir. Les routes sont magnifiques mais trop étroites pour réellement mettre à contribution le châssis et juger de l'équilibre. Cependant, il est assez clair que cette Polestar est configurée pour éviter de s'abandonner au souswirage et elle jvoiture.fr

 

×