Conseils pour voyager seul

Le 04/04/2022

Dans tendances Tourisme

Les voyageurs les plus téméraires choisissent de voyager seul. Mais la solitude, le surcoût et la déprime guettent. Pour les expérimentés du voyage en solo ou pour les novices, un guide pour se débrouiller sans être accompagné.

Voyager seul

Les avantages de partir seul

Une liberté absolue, c’est ce qui semble attirer les amateurs du voyage en solo. Faire l’itinéraire que l’on a tracé soi-même, ne rendre de comptes à personne, être libre de rester moins ou plus longtemps dans une ville ou un lieu naturel exceptionnel. En somme, faire ce qu’on veut, quand on veut.
Mais le solitaire est aussi amené à considérer d’autres options : celle de rencontrer plus de gens au cours du voyage et de nouer, avec des touristes ou des autochtones, plus de liens. Sinon, le voyageur peut profiter de cette solitude pour faire le point sur lui-même, une sorte de thérapie de la distance, pour mieux revenir chez soi.

Les difficultés

Bien entendu, voyager seul a ses inconvénients. Pour une femme, tout d’abord, certains continents ou régions sont totalement déconseillés : il lui est souvent difficile de nouer des contacts avec la population locale. Pour les grands voyageurs, personne n’est là pour partager le port des bagages, de la tente pour les campeurs et du matériel de cuisine. Personne pour partager les longues attentes aux stations de trains ou de bus. Personne pour soigner le voyageur qui est tombé malade, pour assister celui qui s’est fait voler ses valises. En fait, le voyage en solitaire, s’il est long et sort des sentiers battus, demande une grande force de caractère et la capacité à répondre aux situations les plus tendues.

Les coûts

Etre seul revient plus cher, dans beaucoup de cas. L’hébergement dans une chambre simple est effectivement proportionnellement plus coûteux que la chambre double d’un couple, voire la grande chambre d’un groupe. Ce gros désavantage est pourtant facilement résolvable. Attendre à la réception d’un hôtel l’arrivée d’un autre voyageur pour partager une chambre, par exemple, ou laisser un message à la réception. Prendre un lit dans un dortoir d’une auberge de jeunesse, ce qui ajoute l’opportunité de rencontrer d’autres voyageurs. Loger chez l’habitant permet également d’économiser dans beaucoup de pays. Des petites combines simples et qui marchent.